Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > Mots-clés > Type > Video

Video

"120 ans après la première publication des Soliloques du Pauvre (1897), revoilà Rictus et ses duretés… Si la critique littéraire a délaissé Gabriel Randon, dit Jehan-Rictus, poète d’une langue populaire émaillée d’argot (1867-1933), une poignée de chanteurs, d’acteurs, d’éditeurs et d’amateurs n’ont jamais cessé de faire résonner sa voix singulière."

(Lire l'article)

Après avoir suivi le parcours de deux femmes diagnostiquées schizophrènes et leurs parcours de rétablissement dans Des ailes brisées, Daniel Makler nous amène en Finlande au sein du système de soin "Open Dialogue" où la folie est prise en charge sans neuroleptiques, intégrée dans le milieu de vie de la personne et en collaboration avec celle ci et son entourage. De quoi repenser le soin !

(Lire l'article)

Un web-documentaire sur la mendicité produit par le Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté.

Tandis que la mendicité est dépénalisée depuis 1993 en Belgique, les pouvoirs publics (communes, transports en commun, parquets...) n’ont de cesse de répondre à la pauvreté par la répression. Des décrets communaux, des règlements, souvent illégaux et totalement inefficaces, se multiplient dans l’objectif de rendre invisible celles et ceux qui ne jouissent pas de droits sociaux et mendient pour subvenir à leurs besoins primaires. Dans une société où la dépendance est devenue intolérable, où le capitalisme et le travail sont survalorisés, des témoignages qui remettent en question les constructions imaginaires de la figure des "mendiants".

Le webdocumentaire est dipsonible sur www.salaudsdepauvres.be

(Lire l'article)

Selon le discours médical dominant et le discours pharmaceutique (qui ont tendance à se confondre) on ne peut guérir de la schizophrénie et on ne peut s’en sortir sans médicaments.
Dans ce documentaire Daniel Mackler retrace le parcours de deux femmes, ayant vécues des schizophrénies particulièrement aiguës et s’en étant sorties sans médicaments : Joanne Greenberg qui est devenue écrivaine (Je ne t’ai jamais promis un jardin de roses) et Catherine Penny qui est devenue infirmière et clinicienne psychiatrique.

(Lire l'article)

C’est le printemps, il pleut des gouttes, des rêves, des lacrimos et des pavés. Loin des tables d’école, de lycée ou de fac certain(e)s ont la bonne idée de trouver d’autres manières d’apprendre !
Mutineries scolaires, différentes époques, même joies ! Fiction ou réalité qu’importe, deux vidéos qui donnent la pêche. 1933, 0 de conduite, 1986 les lacars du LEP électronique.

(Lire l'article)

"Dans une galerie, dans un couloir, des peintures tombent depuis le plafond, depuis les murs où elles sont accrochées : Atelier du non-faire, drôle de nom pour un lieu où s’entassent les peintures sous le poids de la folie de ceux qui les ont peintes.

Situé en île de France, l’atelier du non-faire est l’un des rares lieux issus des alternatives antipsychiatriques des années 70. L’un des rares lieux ou "la liberté est encore thérapeutique".

(Lire l'article)

Il y a des films qui ne perdent pas de leur actualité même 20 ans plus tard. Histoires autour de la folie en fait partie. Peut être pour sa forme cinématographique ou par sa manière de poser des questions plus que de donner des réponses. Sûrement car il est fait de témoignages. Sûrement car il ne cherche pas à reconstruire une histoire désincarnée de l’hôpital de Ville Evrad mais qu’il s’attache à laisser la parole à ceux qui l’on traversés.
Un film de Paul Muxel et Bertrand de Solliers.

(Lire l'article)

A peine ombre

Il y a des lieux qui marquent notre rapport à la psychiatrie. Et il y a des manières de transmettre ces lieux qui nous marquent profondément. Un de ces lieux est Laborde. Une des manières de le transmettre est le film À peine ombre de Nazim Djemaï.

(Lire l'article)

1 | 2