Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > Droit du travail, luttes syndicales > Cortège antivalidiste contre la loi Travail

Cortège antivalidiste contre la loi Travail

jeudi 10 mars 2016

Camarades,

Nous, Lutte Antivalidiste, appelons à manifester contre la loi Travail.
Nous devons nous mobiliser pour notre avenir et celle des générations futures, le 9 mars prochain sera l’occasion d’amorcer un grand mouvement social.
La loi Travail(les et tais-toi) nous concerne tou-tes, y compris les personnes handicapées. Cette loi attaque frontalement le Code du travail, déjà bien amoché par la loi Macron.

Parmi les éléments proposés dans le projet de cette réforme (qui ne fait que légaliser certaines pratiques déjà existantes) :

La prime d’activité qui touche en premier lieu les travailleur-ses handicapé-es,

En effet, la prime d’activité, qui remplace et fusionne la PPE et le RSA activité, ne pourra plus s’additionner à la pension d’invalidité.

La prime d’activité est également supprimé au/à la conjoint-e d’une personne bénéficiaire de l’AHH.

Enfin, pour les travailleur-ses en longue maladie, la prime d’activité leur sont également interdites, les indemnités journalières ne sont plus prises en compte comme un salaire au-delà du troisième mois, mais comme une prestation sociale.

Ajouté à cela, toute une série de changements rétrogrades pour la grande majorité des travailleur-ses dont :

En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.
Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.
Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail
Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos
Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu
Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine
Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d’une loi antérieure).
Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.
Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.
Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.
Après un accord d’entreprise, un-e salarié-e qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.
Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

Pour Paris, RDV le 9 mars, à 14h, Place de la République

EVENT FB : https://www.facebook.com/events/1086917514683643/


Voir en ligne : Paris lutte info

Il y a deux manières de participer à la publication sur Nebuleuses.info, soit en proposant un article soit en proposant des compléments d’infos liés à un article.

Les compléments d’infos sont relus par le collectif du site avant publication en ligne. Le but de cette modération n’est pas de censurer les discussion mais de s’assurer qu’elles participent d’un complément d’information ou d’un débat sur le sujet en question.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.