Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > EnfanceS > Ce gamin là – Fernand Deligny

Ce gamin là – Fernand Deligny

samedi 21 mars 2015

"Écrivain et pédagogue, Fernand Deligny (1913-1996) influença nombre d’artistes et d’intellectuels français. Sa réflexion sur l’autisme irrigua la théorie du rhizome de Deleuze et Guattari. Françoise Dolto lui confiait régulièrement des enfants vacillants et François Truffaut se tourna vers lui pour achever Les 400 coups.
Ce film de Fernand Deligny date de 1975 et raconte, sous la forme documentaire, sept années d’une tentative originale de prise de contact avec des enfants autistes, dont la violence et l’incapacité à parler, s’est révélée un obstacle trop insurmontable pour les familles, et même pour les institutions psychiatriques.

La voix off le répète souvent : pour les médecins, et pour la société, ce sont des enfants incurables. Les images du film montreront l’exact opposé, comme pour dire, déjà, qu’il existe deux modes d’être au monde : le langage, et l’action, à laquelle appartient l’image cinématographique.

Fernand Deligny héberge donc ces enfants dans un camp, en pleine nature, avec le strict minimum. Il y a des éducateurs avec lui, mais ils ne sont pas là pour éduquer, et surtout pas pour parler. Le silence est de rigueur. Les éducateurs travaillent et dessinent. Ils travaillent la terre, ils dessinent des chemins. Dans le film, tout est espace. Fernand Deligny, dans cette approche de l’enfant autiste, remplace le temps par le lieu. Les éducateurs suivent les enfants, tracent les chemins empruntés, et analysent ensuite. Il en ressort un constat troublant : chaque enfant a ses habitudes, plus particulièrement cet enfant qui tourne constamment sur lui-même et se déplace par cercles. Que faire, alors, de tous ces chemins identiques, ces trajets réguliers, répétés ? Ne s’agit-il pas d’un monde, que nous autres, parce que nous maitrisons le langage, ne voyons pas au premier coup d’œil ? Est-ce une autre forme de logique, spatiale cette fois, non pas dictée par l’utilité mais par quelque chose d’autre ?

L’équipe tente alors de faire coïncider ces chemins avec les lieux utilitaires où elle travaille. Le résultat est impressionnant : ces enfants, que tous croyaient incapables, pétrissent le pain, ramènent l’eau de la source, aident à scier du bois. Ils se laissent prendre par la main, aussi, tout cela dans un silence de mots, où seule la nature a le droit de parler : l’eau de la rivière, les craquements du bois.

Les plans fixes sur des photos ou sur les trajets dessinés alternent avec des scènes quotidiennes qui montrent une vie simple, un minuscule village qui vit de son travail. Un film à voir, à connaître, pour son sujet difficile et pour garder le souvenir de cette tentative d’approcher ces enfants autrement, sans le langage, sans thérapie."


Voir en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=i20...

Il y a deux manières de participer à la publication sur Nebuleuses.info, soit en proposant un article soit en proposant des compléments d’infos liés à un article.

Les compléments d’infos sont relus par le collectif du site avant publication en ligne. Le but de cette modération n’est pas de censurer les discussion mais de s’assurer qu’elles participent d’un complément d’information ou d’un débat sur le sujet en question.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.