Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > Folie(s)- (anti)psy > REV - Reseau français sur l’entente de voix

REV - Reseau français sur l’entente de voix

jeudi 4 février 2016

Nous avons rencontré Magalie de l’association REV (Reseau français sur l’entente de voix) à partir d’une de leur permanence qui a lieu une fois par semaine à la maison des associations du 12ème arrondissement de Paris. Cet article se propose comme un compte-rendu de la rencontre pour présenter cette association.
Dans différentes régions des groupes d’entendeurs de voix se créent. Nous avons eu vent qu’un groupe allait se créer à Lyon. Vous pouvez les contacter à : lyon69@revfrance.org.

"Le fait d’entendre des voix ou de vivre des expériences inhabituelles (visions, perceptions olfactives et gustatives...) conduit souvent à un isolement des personnes qui les vivent et qui craignent d’être mal perçues si elles en parlent autour d’elles, voire d’être stigmatisées comme "folles". Certaines ont été diagnostiquées psychotiques ou schizophrènes par la psychiatrie. Le Réseau français sur l’Entente des Voix regroupe des personnes qui considèrent qu’entendre des voix n’est pas, en soi, un signe de maladie mentale mais constitue, au contraire, une expérience porteuse de sens pour la personne qui la vit. Nous proposons aux personnes interessées des espaces de parole et d’échanges sur l’entente des voix et les façons de s’ accomoder de cette expérience afin de vivre une existence gratifiante."
Cette présentation se trouve sur le site du Réseau des Entendeurs de Voix : www.revfrance.org

La permanence à laquelle nous avons asisté(e)s est ouverte à qui souhaite échanger autour de toutes les perceptions qui ne sont pas ordinaires. Entendeurs de voix (ou autre expérience inhabituelles), proches, professionnels de la santé... sont invité.e.s à venir échanger autour de ces expériences en les considérant non comme un signe de pathologie mentale mais bien comme faisant partie de l’expérience humaine commune.

Magalie, bénévole et présidente de l’association REV nous accueille et anime cette permanence. Psychologue et formatrice par ailleurs, sa place dans le groupe n’est pas légitimée à partir d’un savoir universitaire dont elle serait dépositaire mais plus par un savoir-être permettant la création d’un espace de parole et de rencontre. Elle nous explique que les groupes d’entendeurs de voix sont animés par ce principe de savoir par expérience et de respect de l’expérience de chacun(e). Dans les groupes un(e) "facilitateur/facilitatrice" est présent. Pour Magalie ce facilitateur doit être en capacité d’éviter les positions d’autorité et ne doit pas se laisser aller à des interprétations. La contrainte est celle de conserver la question de l’expérience et ne pas en faire une question de spécialiste.

Lors de la permanence ouverte à tous/toutes, chacun(e) réuni.e.s autour d’une table, est invité.e à expliciter la raison de sa présence. Lieu des premières rencontres, des groupes plus permanents pourront se constituer dans un second temps selon les envies des participants. Magalie nous raconte ainsi comment un groupe de parole uniquement constitué d’ entendeurs de voix a pu se créer, les personnes ressentant plus de liberté de parole dans ce cadre.

Les voix n’étant pas considérées comme symptômes il ne s’agit pas ici de vouloir les faire disparaître mais plus d’aménager un cadre où elles deviennent moins gênantes.
Dans ce dispositif ce qui importe est la nature des relations que la personne entretient avec ses voix et la croyance au fait qu’il est possible pour une personne de modifier cette relation. Peu évoqué dans les discours communs sur les voix, il arrive que des personnes entretiennent avec leur perceptions des liens positifs, voire aidants. En d’autres termes, entendre des voix ne signifie pas spécialement en souffrir et avoir recours à a psychiatrie. Ce qui est donc mobilisé est la possibilité pour l’entendeur d’avoir une action directe sur ses voix et une possible transformation sur la nature de celles-ci.

Que ce soit en institution ou dans la vie courante, trop souvent, ces vécus ne sont pas abordés par l’entourage de la personne concernée mais relégués au secteur médical avec cette idée que lui seul détiendrait un savoir permettant d’agir sur ceux-ci. Une réponse "objective" est alors adressée au sujet, le subordonnant au savoir médical, en niant parfois le savoir que peut tirer la personne de sa singulière expérience. Pour autant nous savons que loin d’avoir une réponse à ces maux, la prise en charge médicale ne permet pas forcement un mieux être pour toutes et tous.
Quand est ce que les voix sont apparues ? Qu’est ce qu’elles disent ? Quand est ce qu’elles apparaissent ?... Autant de questionnements qui permettent à certain.e.s de les apprivoiser et de pouvoir mieux se connaître.

Les groupes de parole représentent ainsi un lieu d’échange d’expériences qui vise entre autre un partage des stratégies pour faire face à ses voix, les prendre en compte, s’intéresser à ce qu’elles disent pour les rendre supportables sans pour autant chercher des explications liées à la question du passé, du traumatisme, mais bien partir du vécu et de l’expérience.
Une relation d’aide se construit à partir de ce simple partage qui, en permettant aux personnes de sortir du silence, rompt un isolement souvent source de grande souffrance.

Ces groupes n’ont pas la volonté de se substituer au secteur médical, ils offrent un lieu ressource de plus dans lequel la notion du prendre soin peut se déployer autrement.

L’association REV France existe depuis 2011 et s’inscrit dans le mouvement international sur l’entente de voix, Intervoice.
Leur site est consultable ici
Différents groupes d’entendeurs de voix se sont constitués ou se constituent en France. En contactant le RevFrance vous pourrez obtenir des informations sur ces groupes.
Un groupe est en train de se créer pour la région Lyonnaise. Vous pouvez le contacter à l’adresse : lyon69@revfrance.org

Pour aller plus loin sur la question de l’entente de voix en poursuivant sur le site nebuleuses voir les articles suivants :
http://nebuleuses.info/folie-s-anti-psy/article/les-voix-comme-des-messageres
http://nebuleuses.info/folie-s-anti-psy/article/vincent-demassiet-a-dompte-ces-voix-qui-le-rendaient-fou
http://nebuleuses.info/folie-s-anti-psy/article/vincent-entendeur-de-voix

Il y a deux manières de participer à la publication sur Nebuleuses.info, soit en proposant un article soit en proposant des compléments d’infos liés à un article.

Les compléments d’infos sont relus par le collectif du site avant publication en ligne. Le but de cette modération n’est pas de censurer les discussion mais de s’assurer qu’elles participent d’un complément d’information ou d’un débat sur le sujet en question.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.