Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > Mots-clés > Genre > logement

logement

"Depuis juillet 2016, les résidents de foyers pour travailleurs immigrés mènent la grève des loyers. Ils verseront le montant des loyers épargné à la satisfaction de leurs revendications de bien être, communautaires, cultuels. Ils luttent contre Coallia en Île-de-France. Trois foyers sont mobilisés, deux déjà en grève, le troisième en démarche pétitionnaire préalable. Le mouvement de lutte dure encore à ce jour en novembre 2016."

(Lire l'article)

Nébuleuses et le canut info du vendredi (émission qui passe sur radio canut) vous proposent une série de reportages issus d’une rencontre avec deux militants de la CNT69 et la Ruche des citoyens. On a pu échanger avec eux sur leurs pratiques de luttes mais aussi leurs pratiques professionnelles, interroger les limites du travail social. De petites actions en petites actions, ils et elles posent les bases d’une bouffée d’air qui redonne espoir.

(Lire l'article)

Lorsque la mairie de Paris se lance le 31 mars 2016 dans une opération de "mise à l’abri", ne surtout pas croire que la marie va réquisitionner des logements vides pour héberger des migrant-e-s à la rue. En réalité elle opte pour une solution beaucoup plus rapide et économique, elle les envoie directement en centre de rétention. Dans ce travail elle peut compter sur l’aide assez naturelle de la préfecture mais aussi de Emmaüs, missionné pour faire le "diagnostic social" des personnes. Quand travail social rime avec flicage et enfermement.

(Lire l'article)

Le collectif des Professionnels de l’urgence sociale appelle à un rassemblement le JEUDI 24 MARS 2016 à 16h place de la République Lyon 2ème.

Nous exigeons :
- LA NON REMISE À LA RUE DES PERSONNES HÉBERGÉES DANS LE CADRE DU PLAN FROID.
- LA CREATION DE PLACES D’HEBERGEMENT PERENNES ET ADAPTEES A LA DEMANDE.

(Lire l'article)

Sons en Lutte relaye un reportage de "Au fond près du radiateur" lors d’une manifestation de travailleurs immigrés.
"Vendredi 6 Novembre 2015, plus de 500 résidents venus de toute la région parisienne ont manifesté jusqu’au ministère du logement pour réclamer leurs droits et s’opposer à la casse des foyers, que les gestionnaires voudraient transformer en "résidences sociales".

(Lire l'article)

Comme chaque année, du 1er novembre au 31 mars, le dispositif national du Plan Froid est enclenché. Cette période correspond à un renforcement des moyens dans la prise en charge des personnes sans domicile.
Aussi, dans le département du Rhône, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et la préfecture annoncent la création de 1200 places d’hébergements, l’extension des horaires des accueils de jours, un renforcement de l’équipe écoutant 115, et une équipe du Samu Social 69 renforcée pendant la nuit.

(Lire l'article)

Sur article 11, on y fait des rencontres, dont certaines nous parlent d’auto-support, de résistance et donc d’effacement des statuts dans le "travail social".
"A Namur, cela fait quarante ans qu’ils luttent. Ne baissent pas les bras. Des années septante à aujourd’hui, des locaux du « 55 » à ceux de « La Caracole », ils ont toujours refusé la dite « fatalité » de la misère et multiplié les initiatives. Luc, l’un d’entre eux, revient sur cette histoire collective."

(Lire l'article)

Dans le numéro 6 de la revue féministe Timult parue en septembre 2012, l’article "Tout pour Tou.tes" raconte un mouvement de luttes de femmes autour de l’accès au logement. Ce mouvement est né d’une rencontre entre des femmes en galères et des militantes qui voulaient partager leurs ras le bol des institutions et ont décidé d’agir...Dans l’article, elles racontent leurs stratégies, leurs coups de gueule, leur combat.

"Ça se passe chaque vendredi, sous la neige comme en plein mois d’août.
Je ne viens pas toutes les semaines, mais c’est quand même devenu un moment très important pour moi. On y parle logement, santé, prison, école, famille, grand malheurs et petits plaisirs, on s’y propose des coups de main et on planifie la prochaine action collective. C’est la réunion du « Gang des Femmes »"...

(Lire l'article)

"Familles et personnes “à la rue”, bientôt “à la rue”, prioritaires DALOs, mineurs sans logis … se sont installés place de la République,à Paris pendant 4 jours en mars 2015, avec le soutiens d’associations et de collectifs, pour exiger le respect des lois de la République : Droit au logement, Droit à l’hébergement, baisse des loyers, droit d’attribution d’office …"

(Lire l'article)

1 | 2