Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > (Sans)Logis > Rencontre avec la Ruche des Citoyens et la CNT 69

Rencontre avec la Ruche des Citoyens et la CNT 69

Episode Quatre - Présentation de la Ruche et de la CNT

jeudi 17 novembre 2016

Nébuleuses et le Canut Info du vendredi (émission du vendredi soir 19h/20h sur radio Canut 102.2 ) vous proposent une série de reportages issus d’une rencontre avec deux militants de la CNT69 et la Ruche des citoyens. On a pu échanger avec eux sur leurs pratiques de luttes mais aussi leurs pratiques professionnelles, interroger les limites du travail social. De petites actions en petites actions, ils et elles posent les bases d’une bouffée d’air qui redonne espoir.

Notre rendez-vous hebdomadaire avec la Ruche et la CNT se terminent. Mais au
fait, ils font quoi exactement à la Ruche et à la CNT ? Comment ils s’organisent ?

Et ben alors du coup, vous êtes la ruche des citoyens à Villefranche, qu’est-ce que c’est que ce local ?

La ruche c’est un local alternatif qui existe depuis 2010, qui se retrouve dans l’idée de monter un local différent, que des associations des collectifs et des orgas. L’idée de ce local c’est être autonome vis-à-vis des pouvoirs publics, donc on est sur un fonctionnement en autogestion où les seules cotisations et les soirées qu’on va organiser vont permettre de financer le local. Généralement on essaie de faire une à deux manifestations par mois dans ce local. Ce local regroupe des organisations différentes. Le curseur politique se situe à partir du NPA jusqu’à des groupes libertaires. Nous avons du coup aussi un espace qui permet d’accueillir et d’héberger des personnes sans-papiers voire aussi des personnes SDF dans un problématique d’errance. On a pu s’apercevoir que du coup, dans un local alternatif, la question des troubles du comportement qu’on peut retrouver sur les problèmes de personnes en errance, problèmes de toxicomanie, d’addictions, est quand même problématique à gérer. Donc, on est plus sur un accueil pour des raisons politiques, sur des familles qui sont déboutées du droit d’asile ou qui n’ont pas de papiers sur le territoire. L’idée aussi de ce local, c’est de pouvoir faire des relais avec d’autres groupes sur le secteur. Donc on est en lien avec un collectif sur les communes de Montmelas et Rivolet, ces communes où il y a un collectif d’habitants qui s’est monté l’été dernier pour héberger et accueillir aussi des personnes en situation irrégulière sur le territoire. Donc ces personnes sont, pendant quinze jours, trois semaines hébergées à la Ruche et après relayées par ce collectif. Après, on arrive vite sur un principe de réalité où au niveau des places dans les structures d’hébergement classique, ces personnes du coup, ne peuvent y rentrer que dans le cadre du plan froid mais sur le reste de l’année c’est compliqué. Ce local aussi permet de, tous les dimanches matins, d’accueillir des enfants et des adolescents pour des cours d’arabe, ce local est aussi utilisé par le collectif de soutien au peuple palestinien, est également utilisé par la CNT, ce local est aussi utilisé par la Nef, et ce local est aussi utilisé par Kimkeliba qui est une association qui est sur l’organisation de concerts, et nous avons également une association de musique kabyle, qui vient répéter régulièrement dans ce local. Par exemple, pour financer ce local, on a participé en partenariat avec Amnesty, à l’organisation d’une bourse aux livres le week-end dernier, qui nous a permis quand même de récolter une somme pour financer ce local. Par rapport aux liens qui peut y avoir avec les professionnels du secteur social, du coup, c’est un lieu qui aide bien les professionnels de l’urgence sociale, ceux qui interviennent au samu social de la maraude. Puisque du coup, ce lieu est repéré et permet aux professionnels du secteur social, dans le cadre de maraudes, de passer au même titre qu’on passe dans les squats, pour intervenir auprès des gens en situation de vulnérabilité. Ça permet aussi d’intervenir dans ce lieu-là et d’être un lieu, où, on sait que les gens, par ce lieu-là, auront un abri sur la tête. Donc, il est clair que c’est des solutions de substitution qui ne correspondent pas à ce qui devrait être vraiment un abri, sécurisé pour les personnes. Sécurisé dans le sens où les gens puissent dormir confortablement, puissent se laver, puissent se nourrir confortablement, mais ça permet au moins de se substituer à ce qui manque au niveau des structures d’hébergement.

Alors la ruche est sur Villefranche, au 19 rue de Prony, donc vers la gare de Villefranche. Elle est assez joignable par internet, donc c’est plus une intervention sur le nord du département.

Alors la CNT c’est 44 rue Burdeau. Comme ça, c’est assez compliqué de donner des renseignements, chaque syndicat à des réunions une à deux fois par mois. Il y a également une fois par mois, une réunion départementale, enfin une réunion des divers syndicats pour voir ce qu’on fait faire ou ce qu’on peut faire ensemble. C’est pas fixé à l’avance donc c’est difficile de… y a un numéro de téléphone que j’ai pas en tête auquel on peut nous joindre. On peut y passer de temps en temps, si des fois c’est ouvert, c’est pas mal.

Parce que les réunions de santé social sont pas fixées à l’avance ?

C’est pas fixé à l’avance, non, on fait par doodle. Parce que les travailleurs sociaux ont des horaires bizarres et pour avoir le plus de monde possible c’est relativement compliqué. Alors par contre, il va y avoir sous peu, ce qui existait déjà à la CNT, qui dépend pas de la CNT , qui est un peu indépendant, une fois par semaine, le Caf’ton, où les gens du quartier ou d’ailleurs peuvent venir boire un coup, discuter, etc. Et souvent, j’espère, y aura au Caf’ton, un débat comme il y a eu la dernière fois, organisé par un syndicat ou un autre. Et c’est peut-être un moyen de rencontrer des gens ou de voir comment ça se passe en gros, des choses comme ça.

Pour contacter la CNT ben c’est 44 rue Burdeau, donc peut-être plus passé si les gens peuvent, ils peuvent écrire plutôt que les mails, les syndicats recontacteront, et pour la Ruche y a un numéro de téléphone : 06 10 03 86 49.

Contact :

La ruche des citoyens
19, rue de Prony
69400 Villefranche sur Saône
06 10 03 86 49

CNT 69
44 rue Burdeau - Lyon 1er
04 78 27 05 80
ud69 (at) cnt-f.org (UD)
Permanences : * lundi 18h-20h PTT * mardi 18h-20h Interco * mercredi 18h-20hh educ * jeudi 18h-20h santé-social /educ
Caf’ton : tous les jeudis

Il y a deux manières de participer à la publication sur Nebuleuses.info, soit en proposant un article soit en proposant des compléments d’infos liés à un article.

Les compléments d’infos sont relus par le collectif du site avant publication en ligne. Le but de cette modération n’est pas de censurer les discussion mais de s’assurer qu’elles participent d’un complément d’information ou d’un débat sur le sujet en question.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.