Nébuleuses

Rassembler les alternatives, réflexions et luttes autour du travail social et de la santé

Les nébuleuses sont des objets célestes composés de gaz et de poussières éparses. Elles sont à l’origine de la formation des étoiles...
Accueil > Tôles-Enfermements > Observatoire International des prisons

Observatoire International des prisons

vendredi 26 juin 2015

Dans l’émission "grain de sable" de radio canut Hamid et Céline de l’Observatoire International des Prisons (OIP) nous parlent de leur travail au sein de leur association pour la défense des droits fondamentaux et des libertés individuelles des personnes détenues.

Pour retrouver l’ensemble des émissions de Grains de sables c’est ici :

http://blogs.radiocanut.org/grainsdesable/

Pour plus d’infos sur l’OIP voici le lien de leur site :
http://www.oip.org/

Et voici une brève présentations de leur activités : (lu sur leur site dans la rubrique à propos de l’OIP.
"Considérant que l’emprisonnement est une atteinte à la dignité de la personne, l’OIP-SF agit pour la défense des droits fondamentaux et des libertés individuelles des personnes détenues."

L’Observatoire international des prisons (OIP) est né en 1990 à Lyon (France) avec pour but de promouvoir, partout dans le monde, le respect des personnes incarcérées au regard des instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme. Il a obtenu un statut consultatif à l’ONU en 1995. L’OIP s’est organisé progressivement en délégations régionales et sections nationales.

Juridiquement créée en janvier 1996, la section française est une association régie par la loi du 1er juillet 1901, à but non lucratif et indépendante des pouvoirs publics. Depuis sa création, la section française de l’Observatoire international des prisons s’attache à promouvoir le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes incarcérées. Notre association fonde son action sur les dispositions de droit interne et les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme qui prévoient que chacun a droit, en tout lieu, à la reconnaissance de sa personnalité juridique et que nul ne peut être soumis à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La conviction de l’OIP est que la loi du silence carcéral doit être brisée et la société française placée face à ses prisons. L’efficacité de l’association repose sur la médiatisation des dysfonctionnements du "service public pénitentiaire" et l’interpellation permanente des autorités concernées sur les manquements au droit. En donnant la plus large publicité à tout ce qui porte atteinte à la dignité inhérente à la personne humaine, l’OIP contribue à rompre le silence qui entoure le monde carcéral. En demandant l’application du droit commun en prison, l’OIP cherche à combattre l’arbitraire qui caractérise le fonctionnement de toute institution pénitentiaire.

Concrètement, constatant à la fois l’atteinte à la dignité de la personne que constitue la peine d’emprisonnement et l’échec de son objectif de réinsertion, l’OIP s’est donné quatre moyens d’actions :
→ il dresse et fait connaître l’état des conditions de détention des personnes incarcérées, alerte l’opinion, les pouvoirs publics, les organismes et les organisations concernés sur les mauvais traitements dont elles peuvent faire l’objet et sur l’ensemble des manquements observés ;
→ il informe les personnes détenues de leurs droits et soutient leurs démarches pour les faire valoir ;
→ il promeut d’une part l’adoption de lois, règlements et autres mesures propres à garantir la défense de la personne et le respect de ses droits ; et d’autre part la diminution du nombre de personnes détenues, la limitation du recours à l’incarcération, la réduction de l’ échelle des peines, le développement d’alternatives aux poursuites pénales et de substituts aux sanctions privatives de liberté ;
→ il utilise son droit d’ester en justice pour la sauvegarde des intérêts essentiels de la personne détenue et l’application des dispositions légales et réglementaires.

L’OIP agit hors de toute considération politique et quel que soit le motif de l’incarcération.

Organisation indépendante des pouvoirs publics, disposant du statut consultatif auprès des Nations unies, l’OIP ne sollicite aucun mandat ou subvention du ministère de la Justice, s’interdit de prendre part à l’action d’aucun gouvernement, de soutenir aucun parti politique ou de prendre position à l’occasion de toute consultation électorale."

A voir aussi sur Nébuleuses, une présentation du guide réalisé par l’OIP :
http://nebuleuses.info/taules-enfermements/article/guide-du-prisonnier-edition-2012


Voir en ligne : http://blogs.radiocanut.org/grainsd...

Il y a deux manières de participer à la publication sur Nebuleuses.info, soit en proposant un article soit en proposant des compléments d’infos liés à un article.

Les compléments d’infos sont relus par le collectif du site avant publication en ligne. Le but de cette modération n’est pas de censurer les discussion mais de s’assurer qu’elles participent d’un complément d’information ou d’un débat sur le sujet en question.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.